vendredi 22 juillet 2016

Contrition

Dans ce chant nous voyons un pécheur qui, se repentant de ses fautes, s'adresse humblement à Dieu, le suppliant de lui en accorder le pardon; il le prie donc de ne pas tant considérer la grandeur de son crime que la douleur qui l'oppresse et d'user ainsi envers lui de la même clémence qu'autrefois il manifesta envers son peuple infidèle lorsque, pleurant ses iniquités, il revenait à lui. Enfin, ne pouvant sortir par lui-même de son misérable état, il supplie Dieu de soutenir la faiblesse de ses efforts par les secours puissants de sa grâce.

Premier couplet du cantique avec partition pour quatre voix mixtes :

 



Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 


 

Paroles du cantique avec indication des liaisons :

 

Un pied souligné est à maintenir durant le chant sur la note suivante.

1
À tes pieds, Dieu que j'adore,
Ramené par mes malheurs,
Tu vois mon cœur qui déplore
Ses trop coupables erreurs !
Seigneur ! Seigneur !
Ah ! reçois, reçois encore
Mes soupirs et ma douleur.

2
Si mon crime, qui te blesse,
Sollicite ton courroux,
La clémence, ô Dieu ! te presse
De me sauver de tes coups.
Seigneur ! Seigneur !
J'attends tout de ta tendresse,
Désarme ton bras vengeur.

3
Israël, jadis coupable,
Pleure ses égarements :
Bientôt ta main secourable
En suspend les châtiments.
Seigneur ! Seigneur !
Jette un regard favorable
Sur ce malheureux pécheur.

4
Je ne puis rien sans ta grâce ;
Daigne donc me soutenir.
Seul j'ai causé ma disgrâce,
Seul je ne puis revenir.
Seigneur ! Seigneur !
L'espérance enfin remplace
Une trop juste frayeur.


Téléchargement des paroles :