samedi 28 mai 2016

Eucharistie

Quel profond mystère que celui de l'Eucharistie! Le Fils de Dieu réellement présent mais caché et comme prisonnier dans une pauvre hostie qui n'en conserve que les apparences, l'immolation du calvaire renouvelée chaque jour sur les autels, un sacrifice non sanglant offert à la justice divine pour l'apaiser et obtenir grâce et pardon au pécheur, une nourriture divine donnée aux hommes pour les fortifier et les consoler en cette vie, un gage enfin de l'éternité bienheureuse pour tous ceux qui s'approchent dignement de ce sacrement de vie et d'amour: telles sont les grandes pensées développées dans ce cantique qui s'achève par une ardente supplication, celle de se voir hâter le beau jour où nous contemplerons de nos propres yeux dans le ciel celui que nous adorons ici-bas sous les espèces sacramentelles.

Premier couplet du cantique avec partition pour quatre voix mixtes :

 


Pour écouter ce chant en entier, il est possible d'effectuer un téléchargement MP3 payant (sélectionner dans ce cas l'option "5- Eucharistie") ou encore d'acheter un CD audio contenant d'autres chants du même recueil.


Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 


 

Paroles du cantique avec indication des liaisons :

 

Un pied souligné est à maintenir durant le chant sur la note suivante.
Une syllabe muette entre parenthèses signifie qu'on peut éventuellement la chanter
sur la même note que le pied qui la précède; marquer alors la virgule par un cours silence.

1
Ô prodige d'amour ! Spectacle ravissant !
Sous un pain qui n'est plus, Dieu cache sa présence.
Ici pour le pécheur il est encor mourant ;
Les anges étonnés l'adorent en silence.

REFRAIN :
Prosternez-vous, offrez des vœux :
Oui, mortels, c'est le Roi des Cieux,
Oui, mortels, (bis)
C'est le Roi des Cieux.

2
Non content d'expirer sur un infâme bois,
L'immortel Souverain de toute la nature,
Aux yeux de ses enfants, une seconde fois
S'immo(le), et tous les jours devient leur nourriture.

3
La croix ne nous cachait que la divinité :
L'Homme-Dieu tout entier s'éclipse en ce mysre ;
Mais je l'y reconnais dans la réali :
C'est mon aimable Roi, c'est mon Dieu, c'est mon re.

4
Sacrifice d'amour, ô tem(ple), ô saint autel !
D'où la foi fait jaillir la grâce du Calvaire,
Puisse couler sur nous, en ce jour solennel,
De son Sang précieux la vertu salutaire.

5
Ô monument sacré de la mort du Sauveur,
Pain vivant, qui donnez la vie au vrai file,
De mon âme soyez l'aliment, la douceur,
Qu'elle brûle pour vous d'une ardeur éternelle !

6
Jésus, qu'un voile obscur ici cache à mes yeux,
Satisfaites bientôt la soif qui me dévore :
Que je vous voie enfin dans ce royaume heureux
l'â(me), à découvert, vous aime et vous adore !

REFRAIN FINAL :
Oh ! quand verrai-je ce beau jour
Qui couronnera mon amour !
Quand verrai-je ce beau jour
Couronnant mon amour !


Téléchargement des paroles :

 

mercredi 25 mai 2016

Préparation à la Communion

A la suite du refrain nous rappelant le doux commandement que Dieu nous a fait de venir s'unir à lui dans la communion, les couplets de ce chant repassent une à une les principales dispositions nécessaires pour la bien faire. Nous confessons d'abord la grande indignité où nous sommes de recevoir notre Sauveur, l'ayant tant de fois outragé pendant la vie; puis nous manifestons notre foi en sa présence dans la sainte hostie, même s'il y est caché à nos yeux; arrivés au moment de la communion, nous laissons déborder par de vifs transports d'amour l'excès de notre bonheur, et ne pouvant trouver de digne retour pour ce don si précieux nous promettons à notre bon Jésus de lui obéir en tout, protestant ne plus vouloir consacrer qu'à lui les affections de notre cœur.

Premier couplet du cantique avec partition pour quatre voix mixtes et orgue :

 


Pour écouter ce chant en entier, il est possible d'effectuer un téléchargement MP3 payant (sélectionner dans ce cas l'option "7- Préparation à la Communion") ou encore d'acheter un CD audio contenant d'autres chants du même recueil.


Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 


 

Paroles du cantique avec indication des liaisons :

 

Un pied souligné est à maintenir durant le chant sur la note suivante.
Une syllabe muette entre parenthèses signifie qu'on peut éventuellement
la chanter sur la même note que le pied qui la précède; si cette syllabe
se trouvait au milieu d'un vers, marquer alors la virgule par un cours silence.

REFRAIN :
Vous m'ordonnez, grand Dieu, d'aller à vous,
Et vous voulez être ma nourriture ;
Mon cœur soupire après un bien si doux ;
Je ne crains plus, votre amour me rassure.

1
Vous recevoir, ô Dieu de majesté,
Vous que cent fois j'outrageai dans ma vi(e),
J'en suis indi(gne), ô Dieu de sainteté ;
Dites un mot et mon âme est guérie.

2
Que vous charmez, que vous êtes puissant,
Ô Dieu caché sous cet obscur nua(ge) !
Sans vous y voir, je vous y crois présent ;
Moins vous brillez, plus je vous rends hommage.

3
En ce moment Jésus vient dans mon cœur ;
Je le possè(de), ô bonheur ineffa(ble) !
L'esclave heureux y reçoit son Seigneur ;
Il s'en nourrit, il lui devient semblable.

4
Que vous rendrai-(je), ô Dieu ! pour tant d'amour ?
Vous donnez tout en vous donnant vous-mê(me).
Je cherche en vain, je me vois sans retour ;
Mais vous savez, Seigneur, que je vous aime.

5
Divin Jésus, que voulez-vous de moi ?
Je suis soumis en tout à votre empi(re) ;
Mon cœur est prêt à suivre votre loi,
Et désormais pour vous seul il soupire.


Téléchargement des paroles :

 

dimanche 22 mai 2016

La Providence

Rien n'arrive dans ce monde sans que Dieu ne l'ait prévu et permis dans son infinie sagesse; c'est pourquoi nous devons nous remettre sans inquiétude entre ses bras, sûrs que tout ce qui nous viendra de sa main sera toujours le meilleur pour nous et qu'il ne nous laissera jamais périr. Si en effet sa providence veille aux besoins des petits oiseaux, si sa sollicitude s'étend jusqu'à l'herbe des champs, comment pourrait-il oublier l'homme qui se confie en lui? Chassant donc loin de nous toute crainte, ne cherchons qu'à lui plaire en toute chose et soyons assuré qu'en agissant ainsi son aide ne nous fera jamais défaut et que sa bonté miséricordieuse ne manquera pas après cette vie de nous conduire auprès de lui dans son céleste royaume.

Premier couplet du cantique avec partition pour quatre voix mixtes :

 


Pour écouter ce chant en entier, il est possible d'effectuer un téléchargement MP3 payant (sélectionner dans ce cas l'option "12- La Providence") ou encore d'acheter un CD audio contenant d'autres chants du même recueil.


Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 


 

Paroles du cantique avec indication des liaisons :

 

Un pied souligné est à maintenir durant le chant sur la note suivante.

1
Ô douce Providence
Qui régis l'univers,
Dont la main nous dispense
Tant de trésors divers !
Qui pourrait méconnaître
L'auteur de ces présents,
Et ne pas se remettre
Entre ses bras puissants ?

2
Ô sagesse profonde !
Qui veille en même temps
Sur les maîtres du monde
Et sur la fleur des champs !
Quelle douceur paisible
Préside à ses desseins !
Quelle force invincible
Conduit tout à ses fins !

3
Dans toute la nature
On voit briller ses dons,
Jusque sur la verdure
Et l'émail des gazons.
Il donne leur parure
Aux lis éblouissants,
Et fournit leur pâture
Même aux oiseaux naissants.

4
S'il verse ses richesses
Sur la fleur du printemps,
S'il étend ses largesses
Jusqu'à l'herbe des champs,
Que fera sa tendresse
Pour l'homme qu'il chérit,
Pour l'être où sa sagesse
Imprima son esprit !

5
Si ce Dieu qui vous aime
Accorde son secours
Au passereau lui-me
Dont il soutient les jours,
Auteur de la nature,
Mettra-t-il en oubli
L'homme, sa créature
La plus digne de lui ?

6
Oui, sa sollicitude
Veille à tous nos besoins ;
Sans nulle inquiétude
Confions-lui nos soins.
Notre Dieu, c'est un père
Qui nous porte en son cœur,
Et la plus tendre re
N'eut jamais sa douceur.

7
Avant tout, ô mon âme !
Cherche sa sainte loi ;
Que son amour t'enflamme :
Tout le reste est à toi.
Doucement endormie
Sur son sein paternel,
Tu quitteras la vie
Pour t'envoler au ciel.


Téléchargement des paroles :

 

jeudi 19 mai 2016

Dons du Saint-Esprit

Chacun des couplets de ce cantique développe l'un des sept dons du Saint-Esprit. Par le don de sagesse, nous nous portons à aimer Dieu de tout notre cœur et à le bien servir; par le don de science, nous nous attachons à la parfaite connaissance de Dieu et à celle de nous-même, cette dernière nous menant à la réforme de nos mauvais penchants; par le don d'intelligence, nous comprenons et pénétrons les mystères de la foi; par le don de conseil, nous discernons ce que nous devons faire dans les cas difficiles; par le don de piété, nous remplissons avec amour tous nos devoirs envers Dieu, y compris les sacrifices les plus pénibles qui nous deviennent doux et faciles; par le don de force, nous déclarons la guerre au monde et à tous les ennemis de notre salut; enfin, par le don de crainte, nous évitons soigneusement tout péché afin de plaire à Dieu et de nous épargner ses éternelles vengeances.

Premier couplet du cantique avec partition pour quatre voix mixtes :

 


Pour écouter ce chant en entier, il est possible d'effectuer un téléchargement MP3 payant (sélectionner dans ce cas l'option "6- Dons du Saint-Esprit") ou encore d'acheter un CD audio contenant d'autres chants du même recueil.


Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 


 

Paroles du cantique avec indication des liaisons :

 

Un pied souligné est à maintenir durant le chant sur la note suivante.
Une syllabe muette entre parenthèses signifie qu'on peut éventuellement la chanter;
dans ce cas, omettre la liaison précédente, en faire une autre sur le pied

en caractère gras et chanter deux syllabes sur la première note du vers;
marquer enfin la virgule par un court silence.

1
La Sagesse
Du bonheur on parle sans cesse,
Mais où se trouvent les heureux ?
Les hommes cherchent la sagesse,
Mais la sagesse fuit loin d'eux.
Sûr du bonheur quand on est sage,
Je veux aussi le devenir ;
Avoir la sagesse en partage,
C'est aimer Dieu, c'est le servir.

2
La Science
Connaître Dieu, me bien connaître,
Voilà ce qu'il me faut savoir ;
De mes penchants je deviens maître,
Et je les soumets au devoir.
Heureux qui dans cette science
Cherche le véritable bien !
Sans elle tout n'est qu'ignorance,
Le savant même ne sait rien.

3
L'Intelligence
Don précieux d'intelligence,
Accompagne toujours ma foi ;
Le vrai chrétien, dès son enfance,
Aspire à comprendre la loi.
Cette loi si pure et si sainte,
Mille fois heureux qui la suit !
Ô loi ! que dans mon cœur empreinte,
Je te médite jour et nuit.

4
Le Conseil
Esprit saint, j'ignore la route
Qu'il faut suivre pour me sauver ;
Souvent je balance et je doute,
Je marche et ne puis arriver.
Sans cesse l'ennemi m'assiège ;
La crainte agite mon sommeil ;
Autour de moi tout n'est que piège :
Esprit saint, soyez mon conseil.

5
La Piété
Ô piété, que de délices
Tu fais goûter aux chastes cœurs !
Oui, par toi, dans les sacrifices
Le juste trouve des douceurs.
C'est par ton pouvoir ineffable
Que la vertu sait nous charmer ;
Puisque tu nous rends tout aimable,
Comment peut-on ne pas t'aimer ?

6
La Force
Divin Esprit, Esprit de force,
Je ne veux d'autre appui que toi :
Qu'il règne un éternel divorce
Entre tes ennemis et moi.
Des monstres cherchent à m'abattre,
Je veux par toi les étouffer ;
Le monde vient pour me combattre,
Par toi je veux en triompher.

7
La Crainte
Seigneur, votre volonté sainte
Est souvent pour nous sans appas ;
Vos rigueurs inspirent la crainte,
Et souvent on ne vous craint pas.
On +craint+ le mon(de), on est à plaindre :
Que peut-il pour ou contre nous ?
Grand Dieu, que j'apprenne à vous craindre,
À ne craindre me que vous.


Téléchargement des paroles :

 

dimanche 15 mai 2016

Pentecôte

Comme Jésus-Christ le leur avait promis, c'est en ce jour de la Pentecôte que l'Esprit-Saint descendit sur les apôtres réunis au cénacle, manifestant sa venue par un bruit violent, comme autrefois lorsque Moïse reçu de Dieu les commandements sur le Sinaï. Animés de cet Esprit, les disciples commencèrent dès lors à prêcher avec zèle, force et courage au peuple rassemblé là au bruit du vent, et par un miracle étonnant chacun les entendit parler en sa propre langue. Ainsi commença la prédication de l’Évangile qui mènera les apôtres à aller prêcher par toute la terre, affrontant mille travaux et mille peines et couronnant leur glorieuse carrière par le martyre. Pour finir, demandons au Saint-Esprit de venir en nos cœurs afin qu'il nous embrase de ses feux, qu'il nous convertisse et qu'ainsi transformés en des hommes nouveaux nous puissions témoigner dignement de lui dans nos paroles et dans nos actes.

Premier couplet du cantique avec partition pour quatre voix mixtes :

 


Pour écouter ce chant en entier, il est possible d'effectuer un téléchargement MP3 payant (sélectionner dans ce cas l'option "10- Pentecôte") ou encore d'acheter un CD audio contenant d'autres chants du même recueil.


Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 


 

Paroles du cantique avec indication des liaisons :

 

Un pied souligné est à maintenir durant le chant sur la note suivante.

1
Sur les apôtres assemblés,
Quand l'Esprit-Saint daigna descendre,
Les éléments furent troublés,
Un vent soudain se fit entendre.
Devant Dieu marche la terreur
Quand il veut instruire la terre ;
Et pour signal de sa grandeur,
Il a le bruit de son tonnerre.

2
Tendre troupeau, rassurez-vous :
N'appréhendez rien de ses flammes ;
Ce feu, qui n'a rien que de doux,
Ne doit embraser que vos âmes.
Souvenez-vous que sus-Christ,
Dans ses adieux pleins de tendresse,
Vous promit son divin Esprit ;
Il tient aujourd'hui sa promesse.

3
je vous vois tous remplis
Des transports d'une sainte ivresse ;
Dans l'instant vous êtes instruits
Des mystères de la sagesse.
Vos nobles cœurs sont animés
De zèle, d'amour, de courage,
Et jà vous vous exprimez
En toute sorte de langage.

4
Courez, allez porter vos pas
Dans tous les lieux où l'on respire ;
Affrontez les feux, le trépas :
Prêchez ce Dieu qui vous inspire.
Mille lauriers vous sont offerts :
Vous devez en ceindre vos tes ;
Jusques au bout de l'univers
Allez étendre vos conquêtes.

5
Esprit Saint, Esprit Créateur,
Qui seul peut convertir nos âmes,
Viens sur ma bouche et dans mon cœur,
Viens les pénétrer de tes flammes ;
Donne de la force à mes chants
Pour annoncer ce qu'il faut croire :
Inspire-moi de doux accents,
Dignes de célébrer ta gloire.


Téléchargement des paroles :

 

jeudi 12 mai 2016

Invocation au Saint-Esprit

Voici un tout petit cantique bien connu, composé par Saint Louis-Marie de Montfort, et interprété ici sur une mélodie lente et méditative. On y réclame d'abord les lumières de l'Esprit-Saint afin qu'il nous inspire et nous dirige dans nos prières et nos actions, reconnaissant que nous ne pouvons rien faire de bon ni de méritoire sans son assistance; puis nous prions Marie de nous obtenir de Jésus la grâce de conserver toujours en nous ses divins enseignements et de les mettre chaque jour en pratique.

Premier couplet du cantique avec partition pour quatre voix mixtes :

 


Pour écouter ce chant en entier, il est possible d'effectuer un téléchargement MP3 payant (sélectionner dans ce cas l'option "1- Invocation au Saint-Esprit") ou encore d'acheter un CD audio contenant d'autres chants du même recueil.


Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 


 

Paroles du cantique avec indication des liaisons :

 

Les deux derniers vers de chaque couplet sont répétés.
Un pied souligné est à maintenir durant le chant sur la note suivante.

1
Ô Saint-Esprit, donnez-nous vos lumières,
Venez en nous pour nous embraser tous ;
Guidez nos pas, inspirez nos prières :
Nous ne pouvons faire aucun bien sans vous.

2
Priez pour nous, Sainte Vierge Marie,
Obtenez-nous grâce auprès du Sauveur,
Pour écouter ses paroles de vie
Et les garder au fond de notre cœur.


Téléchargement des paroles :

 

jeudi 5 mai 2016

Louanges Divines

Ce cantique écrit par le Père de Montfort chante les louanges de Dieu dans tous ses bienfaits. Comme les anges qui ne cessent de le bénir dans le ciel, nous devons nous aussi offrir nos hommages à ce grand Dieu qui dans sa bonté ne cesse de nous prodiguer ses marques de tendresse: soulagement dans nos misères, victoires remportées dans nos combats, demandes exaucées, paix et joie intérieures lorsque nous sommes en sa grâce ou appels pressants de la conscience si nous n'y sommes plus, pardon accordé dès que nous revenons humblement vers lui, en un mot une multitudes de bienfaits dont la plus grande partie nous restera toujours inconnue en cette vie et pour lesquels il est de notre devoir de lui rendre de très vives actions de grâces.

Premier couplet du cantique avec partition pour quatre voix mixtes et orgue :

 


Pour écouter ce chant en entier, il est possible d'effectuer un téléchargement MP3 payant (sélectionner dans ce cas l'option "2- Louanges Divines") ou encore d'acheter un CD audio contenant d'autres chants du même recueil.


Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 


 

Paroles du cantique avec indication des liaisons :

 

Un pied souligné est à maintenir durant le chant sur la note suivante;
si ce pied est aussi en caractère gras et italique, il doit être tenu sur une troisième note.
Une syllabe muette entre parenthèses signifie qu'on peut éventuellement la chanter;
pour cela, la maintenir liée sur une autre note, marquer la virgule par un
cours silence et supprimer les autres liaisons du même vers, excepté la dernière.

REFRAIN :
Bénissons à jamais,
Bénissons, bénissons à jamais,
Bénissons, bénissons à jamais, (bis)
Le Seigneur dans ses bienfaits. (bis)

1
Bénissez-le, saints anges,
Louez sa majesté ;
Rendez à sa bonté
Mille et mille louanges.

2
Fut-il jamais un père
Qui, de ses chers enfants,
Par des soins plus touchants,
Soulageât la mire ?

3
Pasteur tendre et fidèle,
Sans craindre le travail,
Il ramène au bercail
Une brebis rebelle.

4
Il protège sans cesse
La veuve et l'orphelin ;
Ce n'est jamais en vain
Que l'humble à lui s'adresse.

5
Il donne la victoire
Au juste qui combat ;
Il terrasse, il abat
L'ennemi de sa gloire.

6
Il a séché les larmes
Qui coulaient de mes yeux ;
Il a comblé mes vœux,
Et fini mes alarmes.

7
Il a brisé mes chaînes,
Comme un puissant vainqueur ;
Comme un tendre sauveur,
Il adoucit mes peines.

8
Il me comble, à toute heure,
De joie et de bonheur ;
Il daigne dans mon cœur
Établir sa demeure.

9
À lui je me confie ;
Seul il est mon soutien,
Seul il est tout mon bien,
Ma richesse et ma vie.

10
Lorsque je l'abandonne,
Il m'appel(le), il m'attend ;
Je reviens : à l'instant
Sa bonté me pardonne.

11
Pour guérir ma faiblesse,
Ce tendre médecin,
Sur son cœur, sur son sein,
Me réchauffe et me presse.

12
Là, sa douceur m'enchaîne,
Sa beauté me ravit,
Sa force m'affermit,
Sa chari m'entraîne.

13
Ô cieux ! rendez-lui gloire
Pour de si doux bienfaits ;
Ils seront à jamais
Gravés dans ma moire.

14
Oui, pour tant de tendresse,
Désormais, ô mon Dieu !
En tout temps, en tout lieu,
Je redirai sans cesse :


Téléchargement des paroles :

 

lundi 2 mai 2016

La Sainte Croix

La Croix est l'étendard sacré sous lequel tous doivent se ranger pour suivre notre divin Maître et pour combattre victorieusement contre les attaques de l'enfer. Jadis voué à l'exécration publique, cet instrument de supplice est devenu par la mort et la résurrection du Christ un objet d'honneur et de gloire pour tout chrétien. Au jugement final, ce signe de notre salut paraîtra avec éclat dans le ciel et sera alors pour les justes le gage de leur récompense et pour les pécheurs la condamnation de leurs crimes. Enfin, à l'heure de la mort, c'est en baisant la croix que le chrétien trouve réconfort et appui dans ses dernières souffrances et c'est en elle et par elle qu'il espère son salut.

Premier couplet du cantique avec partition pour quatre voix mixtes :

 


Pour écouter ce chant en entier, il est possible d'effectuer un téléchargement MP3 payant (sélectionner dans ce cas l'option "11- La Sainte Croix") ou encore d'acheter un CD audio contenant d'autres chants du même recueil.


Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 


 

Paroles du cantique :

 

Il n'y a pas de liaisons dans la mélodie.

1
Accourez, ô troupe fidèle,
Sur ce bois fixez vos regards ;
De votre Roi qui vous appelle
Reconnaissez les étendards.
Animés d'une sainte audace,
De l'enfer méprisez les coups ;
De ce signe suivez la trace,
Et le Ciel combattra pour vous.

2
Autrefois, d'un cruel supplice
Ce bois fut l'instrument honteux ;
Aujourd'hui, du Roi de justice
Il est l'étendard glorieux.
Rien ne résiste à la puissance
De ce signe victorieux :
Tout s'humilie en sa présence,
L'enfer, et la terre et les cieux.

3
Au dernier jour, au jour terrible
Où Dieu jugera les mortels,
De la Croix le signe visible
Sera l'effroi des criminels ;
Alors, tracé sur un nuage,
Étincelant de mille éclairs,
À lui rendre un sincère hommage
Il forcera tout l'univers.

4
Signe d'amour et de colère
Pour le juste et pour le pécheur,
Pour l'un, instrument de misère,
Pour l'autre, gage du bonheur ;
Ô Jésus ! ta Croix adorable
Du juste vengera les droits,
Et punira l'homme coupable
Du mépris de tes saintes lois.

5
Ô Croix, mon unique espérance,
L'unique objet de mon amour,
Sois mon refuge, et ma défense,
Et mon salut au dernier jour.
Puisse alors ma main défaillante
T'exprimer mon dernier désir,
Et sur toi ma bouche mourante
Exhaler son dernier soupir !