mercredi 20 avril 2016

Pensées du chrétien

Dès les premières lueurs du jour, tournant déjà sa pensée vers Dieu, le bon chrétien s'empresse avec un amour filial de lui offrir son cœur. Afin de ne pas cesser de lui plaire, il veille à conserver en tout temps son innocence en se soumettant docilement à sa loi et en pratiquant fidèlement toutes les vertus. Vient-il par malheur à tomber? Il demande humblement pardon et par sa pénitence recouvre l'amitié divine. Ne s'attachant point à ce monde présent, il aspire ardemment à la patrie céleste, étant confiant d'y parvenir un jour s'il persévère dans la grâce de Dieu. Enfin, quand la journée s'achève, avant de s'endormir, il songe à sa dernière heure et implore le secours de son Sauveur afin qu'il ne soit jamais surpris par la mort en état de péché.

Premier couplet du cantique avec partition pour quatre voix mixtes :

 


Pour écouter ce chant en entier, il est possible d'effectuer un téléchargement MP3 payant (sélectionner dans ce cas l'option "1- Pensées du chrétien") ou encore d'acheter un CD audio contenant d'autres chants du même recueil.


Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 


 

Paroles du cantique avec indication des liaisons :

 

Un pied souligné est à maintenir durant le chant sur la note suivante.
Une syllabe muette entre parenthèses signifie qu'on peut éventuellement la chanter

en omettant la liaison (ou, pour la syllabe entourée du signe +, en remplaçant
les deux liaisons qui la précède par une seule située sur le pied en gras);
marquer alors la fin du mot en faisant un cours silence.

1
Dès que je vois reparaître l'aurore,
Je pense au Dieu, suprême créateur ;
Je le connais, je l'aime, je l'adore,
Et c'est à lui que je donne mon cœur.

2
Ce Dieu puissant protège notre enfance,
Soutient nos pas encore chancelants ;
Il aime en nous la candeur, l'innocence
Et les vertus bien plus que les talents.

3
Pour éclairer notre faible jeunesse,
Il nous instruit de ses divines lois :
Nous recevons le don de la sagesse,
Si notre cœur est docile à sa voix.

4
Ses saintes lois interdisent les crimes
Qui du chant préparent le malheur.
Un jour, pécheurs, plongés dans les abîmes,
Vous pleurerez votre coupable erreur.

5
Mais Dieu pardon(ne) à celui qui l'offense
Quand il renon(+ce+) à ses iniquités :
Un cœur contrit peut, par la pénitence,
Fléchir les cieux qu'il avait irrités.

6
Oh ! que j'aspi(re) aux biens de l'autre vie !
À chaque instant j'y porte mes désirs ;
Errant, banni, si loin de ma patrie,
Puis-je ici-bas goûter quelques plaisirs ?

7
Quand le soleil termine sa carrière,
Je me souviens du terme de mes jours ;
Je me prépa(re) à mon heure dernière ;
De mon Sauveur j'implore le secours.


Téléchargement des paroles :