vendredi 18 mars 2016

Compassion de la Sainte Vierge

Quel triste spectacle s'offre à nos yeux! Marie contemplant dans un océan d'amertumes l'agonie de Jésus sur la Croix... Là, elle semble nous dire: "Ô pécheur, voit dans quel état tes péchés ont réduis mon Fils! Ah, par pitié, cesse donc enfin de l'offenser! Sois touché à la vue de tant de tourments endurés par amour pour toi, et par ton repentir et tes larmes unis à ses douleurs, allège un peu ses souffrances et les miennes et console son divin Cœur." Fidèles à ces recommandations, considérons donc bien ce que nos fautes ont coûté à notre bon Sauveur et à sa tendre Mère, et les détestant du fond du cœur expions-les par une vraie et solide pénitence.

Premier couplet du cantique avec partition pour quatre voix mixtes :

 


Pour écouter ce chant en entier, il est possible d'effectuer un téléchargement MP3 payant (sélectionner dans ce cas l'option "4- Compassion de la Sainte Vierge") ou encore d'acheter un CD audio contenant d'autres chants du même recueil.


Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 


 

Paroles du cantique avec indication des liaisons :

 

Un pied souligné est à maintenir durant le chant sur la note suivante.

1
Viens, pécheur, et vois le martyre
De la Mère du Roi des rois ;
Au moment Jésus expire,
Vois Marie au pied de la croix :
Et si d'une mère chérie
Ta main ne peut sécher les pleurs,
Ah ! du moins pleure avec Marie,
Ô toi qui causes ses douleurs.

2
« Oui, c'est toi qui perces mon âme
D'un glaive à jamais douloureux ;
C'est toi qui sur un bois infâme
Fais mourir mon fils sous mes yeux.
cheur, c'est pour laver ton crime
Que coulent son sang et mes pleurs :
Aux tourments de cette victime,
Craindras-tu d'unir tes douleurs ? »

3
Ô Marie ! ô ma tendre Mère !
Que de pleurs je vous ai coûtés !
J'ai péché !... mais pourtant j'espère,
J'espère encore en vos bontés.
C'est moi seul qui suis le coupable,
Et Jésus souffre les douleurs !
Au sang de ce Maître adorable
Puissé-je enfin mêler mes pleurs !

4
Puissent les clous et les épines
Qui blessèrent mon doux Jésus,
Imprimés par vos mains divines,
Dans mon cœur graver ses vertus !
J'ai causé vos longues souffrances,
Mère d'amour et de douleurs ;
Puissé-je, expiant mes offenses,
Tarir la source de vos pleurs !


Téléchargement des paroles :