vendredi 25 mars 2016

Mort de Jésus sur la croix

Ce chant est une complainte amoureuse à Jésus mourant sur la croix. Par la considération des douleurs extrêmes qu'il y endure pour nous, de ce Sang sacré sortant à flots de ses plaies adorables, des outrages humiliants dont on l'accable, de l'état d'abandon général où il se trouve, en un mot de cet affreux martyre qui le fait languir dans d'atroces souffrances tant dans son âme que dans son corps, un cœur compatissant ne peut que pleurer et se lamenter, en songeant qu'il est par ses péchés le seul responsable d'un si grand désordre; et alors, devant un tel excès de charité d'un Dieu pour sa pauvre créature, il s'épanche d'un tendre amour de reconnaissance envers son Bienfaiteur et son Rédempteur mort pour le sauver.

Premier couplet du cantique avec partition pour quatre voix mixtes :

 



Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 


 

Paroles du cantique avec indication des liaisons :

 

Les deux derniers vers de chaque couplet sont répétés.
Un pied souligné est à maintenir durant le chant sur la note suivante.

1
Pleurez, mes yeux, pleurez, Jésus expire :
Son amour seul l'a cloué sur ce bois ;
Suivez, mon cœur, l'amour qu'il vous inspire :
Attachez-vous avec lui sur la croix.

2
D'un Dieu souffrant considérez les peines,
Il est chargé des maux les plus affreux ;
Il va verser tout le sang de ses veines ;
cheurs ingrats, sur lui jetez les yeux.

3
Fut-il jamais un plus cruel martyre ?
Il va mourir, cet aimable Sauveur ;
Pour des ingrats sur la croix il expire ;
Est-il douleur semblable à sa douleur ?

4
Perfide cœur, quel parti dois-tu suivre ?
Il souffre, hélas ! tout ce qu'on peut souffrir,
Et s'il ne meurt, ingrat, tu ne peux vivre ;
Mais le voyant peux-tu ne pas mourir ?

5
Ah ! quand je pense à votre amour extrême,
Quand je vous vois souffrir ce dur trépas,
Hélas ! mon Dieu ! c'en est trop, je vous aime ;
Mes pleurs, Jésus, ne le disent-ils pas ?


Téléchargement des paroles :