dimanche 28 février 2016

Hélas ! quelle douleur remplit mon cœur

Laissant de côté la mélodie originale de ce chant, l'auteur du recueil en composa lui-même une autre dont le caractère assez tragique s'adapte parfaitement bien aux paroles. Dans ce cantique, nous voyons un pécheur dont le cœur est brisé par la douleur en considérant les horribles conséquences de ses péchés, à savoir: la perte de la paix de la conscience qui lui reproche toujours ses fautes, la mort en réprouvé qui le guette à chacun de ses pas, la terrible vengeance d'un Dieu irrité prête à le condamner, l'enfer éternel comme châtiment de ses crimes, le ciel à jamais perdu... et tout cela pour un rien! Ces pensées déchirantes le pousseraient presque au désespoir quand, se rappelant la mort de son Sauveur et le prix infini de son Sang précieux, il reprend courage et, protestant de son amour, se réconcilie avec son Dieu par un acte fervent de contrition.

Premier couplet du cantique avec partition pour quatre voix mixtes :

 


Pour écouter ce chant en entier, il est possible d'effectuer un téléchargement MP3 payant (sélectionner dans ce cas l'option "9- Détestation du péché") ou encore d'acheter un CD audio contenant d'autres chants du même recueil.


Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 


 

Paroles du cantique avec indication des liaisons :

 

Un pied souligné est à maintenir durant le chant sur la note suivante.

1
Hélas !
Quelle douleur
Remplit mon cœur,
Fait couler mes larmes ! (bis)
Hélas !
Quelle douleur
Remplit mon cœur
De crainte et d'horreur !
Autrefois,
Seigneur, sans alarmes,
De tes lois
Je goûtais les charmes ;
Hélas !
Vœux superflus :
Beaux jours perdus,
Vous ne serez plus.

2
La mort
me suit ;
Ô triste nuit !
Déjà je succombe. (bis)
La mort
me suit ;
Le monde fuit,
Tout s'évanouit.
Je la vois
Entrouvrant ma tombe,
Et sa voix
M'appelle, et j'y tombe.
Ô mort !
Cruelle mort !
Si jeune encor...
Quel funeste sort !

3
Frémis,
Ingrat pécheur !
Un Dieu vengeur,
D'un regard sévère, (bis)
Frémis,
Ingrat pécheur !
Un Dieu vengeur
Va sonder ton cœur.
Malheureux !
Entends son tonnerre ;
Si tu peux,
Soutiens sa colère.
Frémis :
Seul aujourd'hui,
Sans nul appui,
Parais devant lui.

4
Grand Dieu !
Quel jour affreux
Luit à mes yeux !
Quel horrible abîme ! (bis)
Grand Dieu !
Quel jour affreux
Luit à mes yeux !
Quels lugubres feux !
Oui, l'enfer,
Vengeur de mon crime,
Est ouvert,
Attend sa victime.
Grand Dieu !
Quel avenir !
Pleurer, gémir,
Toujours te haïr !

5
Beau ciel !
Je t'ai perdu,
Je t'ai vendu
Par de vains caprices. (bis)
Beau ciel !
Je t'ai perdu,
Je t'ai vendu ;
Regret superflu !
Loin de toi,
Toutes les délices
Sont pour moi
De nouveaux supplices.
Beau ciel,
Toi que j'aimais,
Qui me charmait,
Ne te voir jamais !

6
Ô vous,
Enfants pieux,
Toujours joyeux,
Et pleins d'espérance !
Ô vous,
Enfants pieux,
Toujours joyeux,
Moi seul malheureux !
J'ai voulu
Sortir de l'enfance :
J'ai perdu
L'aimable espérance !
Ô vous,
Du ciel un jour
Heureuse cour,
Adieu sans retour !

7
Non, non,
C'est une erreur,
Dans mon malheur,
Hélas ! je m'oublie.
Non, non,
C'est une erreur,
Dans mon malheur
Je trouve un Sauveur.
Il m'entend,
Me réconcilie ;
Dans son Sang
Je reprends la vie ;
Non, non,
Je l'aime encor,
Et le remords
A changé mon sort.


Téléchargement des paroles :