mercredi 6 janvier 2016

Épiphanie

Conduits par une étoile, les trois rois mages viennent dans l'étable de Bethléem adorer l'Enfant-Dieu et lui offrir leurs présents. Dans ce pauvre lieu, nul éclat extérieur: une extrême indigence est le partage du Roi des rois... Quelle sujet d'instruction! Dans sa crèche, il commence déjà l'œuvre de notre rédemption, qu'il parachèvera un jour sur le Calvaire. Prenant pour exemple la foi, la fidélité et la promptitude des mages, suivons toujours sans résistance les mouvements de la grâce qui, telle une étoile brillante, nous éclaire dans les ténèbres de notre vie et nous montre le chemin à suivre pour accomplir la volonté divine, sûrs qu'ainsi nous trouverons toujours Jésus ici-bas avant de le posséder un jour dans la vie éternelle.

Premier couplet du cantique avec partition pour quatre voix mixtes :

 


Pour écouter ce chant en entier, il est possible d'effectuer un téléchargement MP3 payant (sélectionner dans ce cas l'option "10- Épiphanie") ou encore d'acheter un CD audio contenant d'autres chants du même recueil.


Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 


 

Paroles du cantique avec indication des liaisons :

 

Un pied souligné est à maintenir durant le chant sur la note suivante.

1
Suivons les rois dans l'étable
Où l'étoile les conduit :
Que vois-je ? un enfant aimable
De sa crèche les instruit.
Ô Ciel ! quels traits de lumière
Frappent mes yeux et mon cœur !
Dans le sein de la mire,
Que d'éclat et de grandeur !
Dans le sein de la misère,
Que d'éclat et de grandeur !

2
Oui, c'est le Dieu du tonnerre !
Venez fléchir les genoux ;
Adorez, rois de la terre,
Un roi plus puissant que vous.
Suivez l'exemple des mages :
D'un cœur pur les sentiments
Sont de plus dignes hommages
Que l'or, la myrrhe et l'encens,
Sont de plus dignes hommages
Que l'or, la myrrhe et l'encens.

3
Il ne doit point leur hommage
À l'éclat d'un vain dehors ;
L'indigence est son partage,
Ses vertus sont ses trésors.
Sa splendeur, ni sa couronne,
Pour les yeux n'ont pas d'attraits,
Une crèche fait son trône,
Une étable est son palais ;
Une crèche fait son trône,
Une étable est son palais.

4
Ô réduit pauvre et chamtre !
Dans ton paisible séjour,
L'univers offre à son maître
Le tribut de son amour.
Enfin l'heureux jour s'avance,
Qu'à nos pères Dieu promit :
À Bethléem il commence,
Sur la croix il s'accomplit ;
À Bethléem il commence,
Sur la croix il s'accomplit.

5
Quand la grâce nous appelle,
Gardons-nous de résister ;
Suivons ce guide fidèle,
Quittons tout sans hésiter.
Craignons de perdre de vue
L'astre qui, pendant la nuit,
Comme du haut de la nue
Nous éclaire et nous conduit,
Comme du haut de la nue
Nous éclaire et nous conduit.


Téléchargement des paroles :