vendredi 8 janvier 2016

Amour à Jésus Enfant

Ce cantique attribué au Père de Montfort est un chant d'amour à l'Amour infini fait petit Enfant pour nous. Parmi les nombreuses pensées évoquées, nous y voyons comment par un excès de bonté le Fils de Dieu s'est fait homme pour nous racheter, nous favorisant ainsi plus que les anges eux-mêmes; comment dans son dénuement et sa pauvreté il ne se plaint pas mais au contraire souffre tout patiemment et volontairement pour notre amour; comment dans son enfance il est plein de charmes, de beauté, de candeur et de simplicité; comment enfin nous devons le bénir pour tous ses bienfaits, lui donnant toute notre affection et l'imitant courageusement dans ses vertus.

Premier couplet du cantique avec partition pour quatre voix mixtes :

 


Pour écouter ce chant en entier, il est possible d'effectuer un téléchargement MP3 payant (sélectionner dans ce cas l'option "5- Amour à Jésus Enfant") ou encore d'acheter un CD audio contenant d'autres chants du même recueil.


Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 


 

Paroles du cantique avec indication des liaisons :

 

Un pied souligné est à maintenir durant le chant sur la note suivante;
si ce pied est aussi en caractère gras,

il doit être tenu sur une troisième et une quatrième note.

1
Que j'aime ce divin Enfant !
Qu'en cet état il est charmant !
Je l'aime, je l'aime, je l'aime !
Ô l'adorable Enfant !
C'est l'amour me.

2
Son amour l'a nommé Jésus,
C'est le modèle des élus,
Je l'aime, je l'aime, je l'aime !
Imitons ses vertus,
C'est l'amour me.

3
Au milieu d'un pauvre appareil,
Il est plus beau que le soleil ;
Je l'aime, je l'aime, je l'aime !
C'est l'astre sans pareil,
C'est l'amour me.

4
Le ciel admire sa beauté,
L'ange adore sa majesté ;
Je l'aime, je l'aime, je l'aime !
Bénissons sa bonté,
C'est l'amour me.

5
Quoique logé très pauvrement,
Il ne se plaint aucunement ;
Je l'aime, je l'aime, je l'aime !
Ah ! qu'il est patient !
C'est l'amour me.

6
Quel exemple de pauvreté,
De souffrance et d'humilité !
Je l'aime, je l'aime, je l'aime !
Quel excès de bonté !
C'est l'amour me.

7
Oui, c'est le Fils du Tout-Puissant
Qui vient me sauver en naissant ;
Je l'aime, je l'aime, je l'aime !
Oh ! le Dieu bienfaisant ;
C'est l'amour me.

8
Sur la terre il descend pour moi ;
C'est mon Dieu, mon Maître et mon Roi :
Je l'aime, je l'aime, je l'aime !
C'est l'objet de ma foi,
C'est l'amour me.

9
C'est mon frère et mon Rédempteur,
C'est l'espoir du pauvre pécheur ;
Je l'aime, je l'aime, je l'aime !
C'est l'ami de mon cœur,
C'est l'amour me.

10
Anges, ne soyez point jaloux
Si je le dispute avec vous :
Je l'aime, je l'aime, je l'aime !
C'est mon divin Époux,
C'est l'amour me.

11
Je suis charmé de sa candeur,
Je suis ravi de sa douceur,
Je l'aime, je l'aime, je l'aime !
Je lui donne mon cœur :
C'est l'amour me.

12
Quel prodige de sainteté !
Quel abîme de charité !
Je l'aime, je l'aime, je l'aime !
C'est le Dieu de bonté,
C'est l'amour me.

13
C'est mon Jésus, c'est mon Sauveur :
Dans ce Saint Nom quelle douceur !
Je l'aime, je l'aime, je l'aime !
C'est le Dieu de mon cœur,
C'est l'amour me.

14
Anges, qui lui faites la cour,
Embrasez-moi de votre amour !
Je l'aime, je l'aime, je l'aime !
Je chante nuit et jour :
C'est l'amour me.

15
Vive le Saint Enfant Jésus !
Monde, je ne te connais plus ;
Je l'aime, je l'aime, je l'aime !
C'est le Roi des élus,
C'est l'amour me.


Téléchargement des paroles :